Que deviennent vos déchets ?

Découvrez ici régulièrement des informations sur la façon notamment dont nous sommes amenés à recycler certains déchets.

Ce mois-ci le verre : 

Que devient le verre déposé dans les Récup'verre ?

Le verre qui est déposé dans les colonnes dédiées à cet effet sur le territoire est ensuite vidé, à l'aide d'un camion grue, dans un caisson de transport avant d'être transféré vers la Verrerie Ouvrière Albigeoise pour y être traité et recyclé.

Comment est trié le verre ?

Le verre est collecté « en mélange », ce qui signifie que nous retrouvons autant des verres incolores que des verres teintés (vert, brun, etc.). Une fois réceptionné par la verrerie, le verre est débarrassé de ses « indésirables » : les plastiques par tri manuel, les métaux ferreux par électromagnétisme, les métaux non ferreux par courant de Foucault et les infusibles (ex : le verre dit « alimentaire » : assiette, verre de boisson, etc.) par tri optique au laser. Le verre peut aussi de plus en plus être séparé selon sa teinte grâce à un système optique qui différencie le verre incolore des autres teintes. Suite à cela, le verre est broyé, nettoyé et utilisé en partie en remplacement des matières premières nécessaires à la fabrication du verre ; il prend alors le nom de calcin. Ce calcin est calibré suivant les exigences des verriers pour entrer à nouveau dans la confection d'emballages en verre. La bonne qualité du calcin obtenu est essentielle, puisqu'il entre pour moitié dans la composition du verre incolore et pour plus de 80% dans la composition des verres dits colorés.

Comment est recyclé le verre ?

Le calcin obtenu est refondu dans des fours adaptés dans lesquels on ajoute un complément de matières premières : silice, soude, calcaire, affinants, colorants. Le tout est porté à une température de 1 550 °C. En sortie de four, la pâte en fusion s'écoule dans des canaux chauffés qui la maintiennent à haute température. Une goutte de verre en fusion est coupée à l'extrémité des canaux, dont la température et la forme, varient selon l'emballage souhaité. Cette goutte de verre, appelée « paraison », passe alternativement d'un moule ébaucheur à un moule finisseur où elle sera « soufflée » afin de donner sa forme à l'emballage.

Au moment du refroidissement, d'infimes précautions doivent être prises ; des écarts de température trop importants fragiliseraient inévitablement le produit. C'est ce que l'on appelle le "recuit ". Enfin, les emballages obtenus subissent divers traitements afin de renforcer leur qualité et leur conférer les propriétés qui leurs sont propres.

Muretain agglomérationLe Muretain Agglo
8 bis av. Vincent Auriol 31600 Muret

05 34 46 30 30